Don Chadwick

 

Designer Don Chadwick

 

Don Chadwick n’est pas comme ces designers qui prétendent que leur « véritable » studio est dans leur tête. Le véritable studio de Chadwick est à Santa Monica, tout simplement, et en plus il préfère le désigner comme un « laboratoire expérimental. »

« Nous sommes là pour nous salir et prendre des risques », dit-il.

Le matériel de son labo comprend scies, broyeurs, tours, perceuses, étaux et rien n’y est entièrement piloté par ordinateur. Chadwick concède que l’informatique est formidable pour certaines choses, mais quand des personnes disent qu’un nouveau siège pourrait aussi bien avoir été conçu par ordinateur, il leur répond : «Vous marchez sur la tête ! »

« Le seul moyen de s’assurer qu’un siège est confortable, c’est de s’asseoir dessus et de le modifier au fur et à mesure », explique-t-il. « Un ordinateur est incapable de gérer les subtilités de la conception d’un siège. Les bons sièges sont trop complexes. »

Trop complexes ? Oui, et pas seulement pour les ordinateurs.

« La plupart des designers industriels ne prennent pas le design de meubles au sérieux », dit-il. « Ils ne sont pas formés pour travailler à un tel niveau de détails. C’est trop personnel, ça ressemble trop à de la chirurgie. De plus, il faut adorer ce genre de travail. »

La passion de Chadwick pour le design de meubles remonte à son enfance, quand son grand-père ébéniste lui apprit à utiliser ses outils, des outils manuels qui demandent précision et patience. Plus tard, contrairement aux autres étudiants de design industriel à UCLA au milieu des années 50, il se concentra sur le mobilier. Et après avoir assisté à une conférence de Charles et Ray Eames, Chadwick fut convaincu : le mobilier offre aux designers, même aux designers industriels, la possibilité d’utiliser les matériaux de façon novatrice, et de faire « une vraie différence » dans la vie des individus.

Il attribue en partie cet optimisme à la témérité typique de Los Angeles, et il en parle en connaissance de cause puisqu’il a toujours vécu en Californie du Sud. « La peur de l’échec y est moins prononcée, les gens ont donc plus tendance à prendre des risques. C’est un terrain fertile pour l’innovation. »

Depuis plus de vingt ans, Chadwick a un partenaire dans sa témérité. « Herman Miller n’a pas peur de prendre des risques pour faire aboutir de nouvelles idées. C’est la raison de son succès et de sa longévité, et l’une des raisons pour lesquelles il est passionnant de travailler avec cette société. »

Le lien Santa Monica-Zeeland perdure, et le labo expérimental résonne du bruit des ponceuses et des scies électriques. Après tout, c’est cela que les véritables studios de design font.

 
     
 

Bureau/Studio
Don Chadwick & Associates, Santa Monica, Californie

 

Prix/Récompenses
Time magazine, Design : Meilleur de la décennie

pour le siège Equa, 1990
Prix IBD Gold pour le siège Equa, 1984
Prix IBD et IDSA pour le mobilier de rangement, 1980
Prix du gouverneur, Exposition Design Michigan, 1977
Prix d’excellence du design, ID magazine,

1970, 71, 73, 74