Tom Newhouse

 

Designer Tom Newhouse

 

Alors que Tom Newhouse était en classe de troisième, il informa le conseiller d'éducation de son choix de carrière. Il donna ensuite sa définition du « designer industriel. » Tel est le destin tout tracé d'un jeune précoce.

« Je ne me rappelle pas un moment que je n'aie passé à planifier, concevoir et construire. Si ma classe montait une pièce de théâtre, je construisais la scène. Si quelque chose venait à se casser, je le réparais. J'ai toujours aimé découvrir comment les choses fonctionnent. »

Tom doit à son père, ingénieur autodidacte, sa fascination pour l'univers de la mécanique. « Je pouvais lui poser n'importe quelle question technique, il me répondait toujours avec des explications simples et logiques. » Ce pragmatisme était contrebalancé par sa mère dont les sculptures, les peintures et la sensibilité esthétique « m'ont montré une toute autre façon de voir le monde. »

Ces deux influences complémentaires exercées par ses parents se reflètent dans ses conceptions et son mode de pensée. Elles sont manifestes dans la maison solaire passive semi-enterrée qu'il a construite pour sa famille dans le milieu des années 70. Ses travaux - expositions, aménagements intérieurs pour personnes lourdement handicapées, éclairages, mobilier commercial, gros équipements de cuisines - témoignent tous de l'étendue de ses talents et de sa curiosité intellectuelle.

Investi dans ce qu'il appelle le « métier macho par excellence » de designer industriel, il est aussi un fervent défenseur de la cause féminine. « Plus de la moitié des employés de bureau sont des femmes. J'essaie donc de concevoir des produits qui leur offrent le même niveau de confort et de liberté que les hommes. »

Tom continue à consacrer une grande partie de son énergie à deux « passions » : l'étude des nouveaux problèmes émergeant dans les espaces de travail et l'application de concepts de design « verts ». Il s'implique également dans la conception de produits et l'utilisation de techniques de fabrication privilégiant avant tout la protection de l'environnement. « Ces préoccupations me passionnent depuis 25 ans », déclare-t-il, « et cela n'est pas prêt de s'arrêter. C'est l'une des raisons pour lesquelles j'aime travailler avec Herman Miller. »

 
     
 

Bureau/Studio
Thomas J. Newhouse Design
Grand Rapids, Michigan

 

Prix/Récompenses
Neocon Gold Award pour le système Q, 1996
Neocon Silver Award pour le siège Limerick, 1996
IDSA Silver Award pour le siège Avian, 1995
IDSA Silver Award pour les rangements Compass, 1995
IIDA Apex Award pour les rangements Compass, 1994
IDSA Bronze Award pour la Collection TD, 1994
IDSA Design Prix d'Excellence Or pour la gamme Newhouse Group, 1987