Tim Wallace

 

Designer Tim Wallace

 

À l’âge de 11 ans, Tim Wallace vécut une expérience qui influença le reste de sa vie : il quitta le sud-est de l’Angleterre avec sa famille pour vivre aux États-Unis. « Les trois ans que nous avons passés en Pennsylvanie m’ont énormément marqué », se souvient-il. « Cette expérience m’a permis d’élargir mes horizons. Je suis arrivé là-bas, en petit Anglais naïf, et j’en suis reparti conscient de l’immensité et de la diversité du monde. »

Ces années passées à l’étranger ont servi de catalyseur à son amour de la découverte, ce qui lui a été fort utile en tant que designer de meubles. « J’aime glaner des informations et découvrir tous les problèmes potentiels depuis le plus grand nombre d’endroits possibles quand je travaille sur un projet », explique-t-il. « J’effectue énormément de recherches avant de me lancer dans la conception de quoi que ce soit. »

En fait, Tim Wallace va jusqu’à cacher son carnet de croquis, au cas où il serait tenté de se mettre à dessiner trop tôt. « C’est très facile de se laisser séduire par un joli petit croquis », explique-t-il. « Mais une fois qu’on a cette image à l’esprit, on risque d’écarter des caractéristiques ou des possibilités que l'on devrait prendre en compte. C’est pourquoi je ne prends jamais mon crayon avant d’être certain d’avoir une idée précise de ce que je veux obtenir. »

Le fait de travailler pour un marché international comprend son propre lot de difficultés. Bien que le travail sur les AbakEnvironments de Herman Miller dépasse de nombreuses frontières culturelles, « nous avons établi un ensemble d’éléments de base, ou des familles, susceptibles d’être assemblés de diverses façons selon l’objectif désiré, afin de répondre à des besoins précis », déclare Tim Wallace. « Ce fut fascinant de travailler sur un tel projet, et les résultats obtenus sont extrêmement gratifiants. »

Tim Wallace explique qu’il fait partie d’un petit groupe de designers britanniques qui s’évertuent à influencer le secteur dans son ensemble. « Lorsque je conçois des meubles, mon but est de les adapter à notre mode de vie. Ils ne doivent pas être exclusifs ou impénétrables. Mais accessibles à tout un chacun. »

Le succès remporté par les meubles conçus par Tim Wallace pour des marchés extrêmement divers (de la Chine à l’Italie en passant par les États-Unis) est la preuve de son engagement.

Si l’univers du travail est désormais plus agréable, c’est en partie dû à la décision de Tim Wallace de se tourner vers une carrière de designer. « Quand j’étais jeune, je voulais être guitariste dans un groupe », s’esclaffe-t-il. « Mais il aura suffi d'une tournée avec des amis à l'âge de 18 ans pour me convaincre que les arts plastiques étaient probablement une meilleure option. Et lorsque j’ai découvert le design industriel, j’ai su que j’avais fait le bon choix. »

 
     
 

Bureau/Studio
Studio de design de Tim Wallace, Hertfordshire, Angleterre

 

Prix/Récompenses
Best of NeoCon Gold Award, 2004 pour Abak